3 manières de concevoir un site web multilingue en pensant SEO

Dans de nombreux cas, nos clients nous demandent de réaliser un site multilingue pour toucher d’autres clients potentiels. Il faut savoir que cet aspect doit être pris avec une très grade précaution dans le référencement naturel du site Web créé. Il faut prendre conscience que le choix des adresses influe sur l’optimisation SEO car modifie la prise en compte des moteurs de recherche. 3 solutions existent si l’on excepte une quatrième qui se révèle catastrophique : mélanger les langues sur les pages.

Créer un site web multilingue en exploitant un répertoire par langue

C’est franchement ce qu’on le voit le plus souvent sur la toile lorsque les paramètres régionaux ne sont pas réellement pris en compte. C’est également très pris lorsque vous utilisez comme extension de votre nom de domaine un générique de type .org, .net etc. Le répertoire se place sur votre serveur et nous donne quelque chose comme :

www.monnomdedomaine.com/uk pour les britaniques ou www.monnomdedomaine.com/de pour l’Allemagne, etc.

Un seul site pour gérer l’ensemble, c’est possible, ce n’est pas recommandé par Google qui préfère l’usage de noms de domaines par langue, mais c’est possible. Cela dit, il est possible qu’une limitation du nombre de pages affichées par site réduit la visibilité de ces répertoires. Or, il est très fréquent de voir de gros sites avec un taux d’indexation de pages faible.

Il s’agit donc de la solution la moins efficace en termes de référencement naturel.

Faire référencer son site multilingue en passant par l’exploitation de sous-domaines dédiées aux langues et pays

comment referencer un site multilingueRestant économique puisque n’utilisant qu’un domaine une nouvelle fois, vous pouvez créer des sous-domaines de type : www.monnomdedomaine.com (Etats-Unis) puis fr.monomdedomaine.com pour la France, uk.monnomdedomaine.com pour la Grande Bretagne.

Notez que là comme dans toutes les solutions, nous vous proposons de spécifier un domaine, sous-domaine ou répertoire par pays. Pourquoi ? Parce que l’anglais n’est pas l’américain ni même l’australien.

Les paramètres propres à toute partie du monde font que le classement sur Google va changer. Nous en reparlons en fin d’article.

La solution du sous-domaine est donc économique à défaut d’être la plus efficace en SEO, et plus intéressante que la précédente. Elle s’accompagne d’un lien permettant la navigation entre les différents sous-domaines.

Préférez dans le cas du générique .com une version américaine de votre site Internet multilingue.

La solution préférée de Google pour la création d’un site Web multilingue, idéale en référencement naturel

Les paramètres régionaux, c’est aussi l‘exploitation de noms de domaines avec extensions par pays : .fr pour la france, .co.uk pour la Grande Bretagne, .es pour l’Espagne, etc. Dans cette configuration préférée par Google, aucun site n’interfère avec les autres, les problèmes d’indexation évoqués plus haut sont plus gérables, le contenu sémantique propre à chaque langue est parfaitement respecté pour peu que vous demandiez une traduction par des personnes de langue native.

Petit hic, c’est plus cher et cela peut être beaucoup plus cher parce que certains pays ne favorisent pas l’achat de noms de domaines, parce que certains pays, notamment dans le cade la vente en ligne, demandent l’achat de serveurs sur leur propre territoire (exemple de la Russie). Parfois même, il vous est demandé de disposer d’une entité sur place comme en Chine…

Par ailleurs, cela nécessite souvent dans le cas d’un site multilingue PHP d’avoir plusieurs bases de données hébergées.

Il nous arrive donc de proposer les solutions deux et trois. La seconde gardant un petit intérêt du point de vue économique en bénéficiant notamment d’une structuration d’urls courtes comme sur le site principal. Et vous, quel choix souhaitez-vous faire pour la création de votre site web multilingue ?

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Au sujet de l'auteur de l'article

Articles ayant un rapport

Laissez votre réponse